Un projet de "réussite" n'est pas un "projet" mais un frein. Un projet est une rampe pour une initiative qui s'adapte. Ce qui exclut l'échec ...

Accueil

Une solution universelle - Suite

Notre perception est faussée quand bien faire devient un besoin, un impératif. Quand nous recherchons l'approbation d'autrui pour (nous) rassurer ; que nous cherchons à bien faire pour faire plaisir, ou mal faire pour nous affirmer. Quand nous disons oui ou non alors que notre envie est de dire le contaire, ce n'est plus du plaisir que nous éprouvons mais de l'angoisse, de la colère, de l'insatisfaction. Gueuler (un bon coup !), taper du pied ou du poing, (dis)simuler et s'en tirer à bon compte (!), peut donner l'impression d'une performance et faire un bien fou. C'est un soulagement produit par une rupture d'une forte tension. Une sensation éphémère, pas de la satisfaction.

Notons que nous sommes nombreux à héberger une peur sédentaire de "mal faire" ; à nous juger sévèrement nous-mêmes ! Et, en conséquence, à éviter de voir (ou entendre) nos difficultés et nos erreurs. Et même ce que nous faisons bien ! A exercer sur nous-même une pression considérable pour tenter de dissimuler nos difficultés et nos sentiments. Et à rechercher des compensations parce que rien ne nous rassure. Ne nous apaise.

Une telle discordance entre notre sensibilité, nos besoins et ce que nous vivons, altère ou inhibe notre capacité à éprouver de la satisfaction ; notre besoin de satisfaction. Si certains problèmes semblent sans issue, c'est parce que les solutions ne se cherchent pas là où elles se trouvent : en chacun en tant que source et siège du sentiment d'accomplissement. Et que les couches immergées de l'iceberg se superposent ...

En situation de responsabilité, privée ou publique, un tel gauchissement de la perception (terme optique entre autre) peut se transposer dans une vision erronée des situations et des solutions possibles. Et des mesures forcément inappropriées qui produisent des résistances multiples en réactions. La satisfaction est un sentiment qui se partage dans une conscience de réciprocité des intérêts, ce qui exclut toute forme de pression sur soi ou sur autrui. Ou sur nos amies les bêtes ...

Retour
Poursuivre